http://www.blablagues.net/



Doyenne de l'humanité pendant 13 jours
(13/11/2003)
Née au Japon en 1889, irradiée à Hiroshima en 1945, doyenne de l'humanité en 2003 et morte d'une pneumonie 13 jours après ! A-t-elle eu de la chance ou de la malchance ?

Mitoyo Kawate, une Japonaise de 114 ans, venait de succéder à une autre Japonaise, Kamato Hongo, morte le 31 octobre à l'âge de 116 ans et 45 jours, comme la plus vieille personne au monde, selon le livre Guinness des records. Née le 15 mai 1889, Mme Kawate était robuste jusqu'il y a 4 ou 5 ans, lorsque sa force physique et son esprit ont commencé à s'affaiblir. Mais elle murmurait encore quelques mots et tapait dans ses mains quand elle était de bonne humeur.

Irradiée après l'explosion de la bombe atomique qui a détruit Hiroshima le 6 août 1945, Mme Kawate avait été reconnue par le gouvernement japonais comme une "hibakusha" (victime des radiations). Elle possédait d'ailleurs un certificat attestant de son statut. Toutefois, elle n'avait jamais souffert de maladies liées à la radioactivité. Mme Kawate avait travaillé sur la ferme familiale dans les environs de Hiroshima jusqu'à ce qu'elle se blesse au bras à l'âge canonique de 99 ans. Elle avait eu 4 enfants, dont 2 encore vivants qui ont près de 90 ans. Son mari, qui avait un an de moins qu'elle, est décédé il y a 40 ans.

Le Japon est le pays qui compte le plus de centenaires au monde (dont 85% sont des femmes). L'Archipel est aussi le pays dont l'espérance de vie est la plus élevée du monde : 85 ans pour les femmes, 78 pour les hommes, selon des statistiques de 2002. C'est l'île subtropicale d'Okinawa, à l'extrême sud de l'archipel, qui concentre le plus de centenaires parmi les quelque 20.000 recensés au Japon. Le régime alimentaire traditionnel (légumes et poissons), le mode de vie (rural et sans stress), l'environnement (non pollué) et des facteurs génétiques sont autant de raisons qui expliquent cette longévité exceptionnelle à Okinawa, selon les experts.

Source :